Quel salaire proposer?

 

Quel salaire demander lorsque l'on fait du baby-sitting ? 

« Tout travail mérite salaire. » dit le vieil adage. Oui mais justement, combien peut-on demander lorsque l'on fait du baby-sitting ? Voici quelques pistes pour t'orienter.

 

Il n'y a pas de salaire minimum ordonné par la loi en Suisse, mais selon la Croix-Rouge, le salaire de base recommandé est de neuf francs par heure. Evidemment, ce tarif évolue en fonction de la famille où tu vas travailler, de la région où tu habites ainsi que de plusieurs autres facteurs qu'il faut attentivement prendre en compte :

  • Le déplacement : si tu dois voyager en bus, en scooter ou en voiture, n'oublies pas de rajouter une marge pour amortir tes frais.
  • Ton âge et ton expérience : si cela fait plusieurs années que tu fais du baby-sitting et que tu as acquis des compétences, n'hésite pas à demander quelques francs de plus !
  • Les tâches demandées : tout dépend de ce que tu devras faire pendant les heures de baby-sitting. Il y a certaines tâches qui te demanderont des qualifications spécifiques et/ou plus de travail que d'autres (par exemple : faire à manger, aider aux devoirs ou emmener les enfants à leurs différents cours, etc.) et pour lesquels tu peux ajouter une marge à ton salaire.
  • Le nombre d'enfants : généralement, un seul enfant te demandera moins de travail que trois ou quatre! 

Comme tu peux le voir, il n'y a pas de recette à appliquer à la lettre car chaque personne et situation est différente. 

Les tarifs d'Amélie, étudiante de 23 ans, varient entre dix et quinze francs de l'heure. Elle demande généralement dix francs lorsqu'elle garde les enfants le soir, et entre treize et quinze francs (cela dépend de son lien avec la famille) si elle s'occupe des enfants la journée. Lorsqu'elle doit garder des enfants un jour complet, elle convient avec les parents d'un forfait pour la journée d'environ cent francs pour le baby-sitting de 8h à 17h. 

Pauline, apprentie de 16 ans, base ses tarifs sur ceux de la Croix-Rouge avec laquelle elle a suivi les cours de baby-sitting. Son prix varie selon le nombre d'enfants ; dix francs de l'heure jusqu'à deux enfants et douze francs de l'heure à partir de trois enfants et plus. Si les enfants dorment déjà et qu'elle les surveille en attendant le retour des parents, elle demande neuf francs de l'heure.

Mireille, maman de deux petites filles, a demandé à sa baby-sitter quel était son tarif. Elle a ensuite arrondi vers le haut, car la garde se passe bien et que ses enfants apprécient leur baby-sitter. Cette jeune maman considère normal d'augmenter un peu les salaires s'il y a plus de travail à faire, ou plus d'enfants à garder. 

La plupart du temps, tu seras amené(e) à discuter des tarifs avec les parents. Dans certains cas ils vont t'en proposer un d'office qu'il ne faut pas hésiter à redéfinir en mettant en avant tes arguments (cf. arguments cités plus haut). Il faut savoir que les frais de baby-sitting représentent un budget important pour les parents et qu'il est donc nécessaire de trouver un juste milieu entre les deux parties. La communication est essentielle et cela ne s'applique pas uniquement à la question du salaire. 

Pour définir ton salaire, tu pourras donc  partir d'un salaire de base, par exemple neuf francs, et ensuite prendre en compte les différents points cités plus haut pour l'adapter à ta situation et rajouter quelques francs en plus. 

Demander un salaire correct, certes, mais comme disait ce bon vieux Jules (de Noyers) : « entre trop et trop peu est la juste mesure ! » 

Aller dans l'espace famille